Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

Articles tagués ‘large vision’

  1. Nathalie et François s’aiment. Mais un jour François est fauché par une voiture et meurt. Nathalie ne s’en remet pas. Elle vit automatiquement sans plus, s’étourdissant dans le travail. Les autres hommes ne l’intéressent pas. Jusqu’au jour où un employé insignifiant va, à son cœur défendant, la troubler. Lui-même, troublé ému, ne sait pas pourquoi une belle femme comme elle peut même juste jeter un regard sur lui !

    La délicatesse

    Roman sentimental pour adultes de David Foenkinos publié en large vision aux éditions A vue d’œil. Un roman distrayant, qui se laisse lire mais qui ne m’a beaucoup touché.

    R FOE d

  2. Dernière année de lycée, bientôt le bac. Camille et sa bande d’amis sont dans la même classe. Ils vivent des instants heureux, ou moins heureux mais avec l’insouciance que l’on a à cet âge-là. Jusqu’au drame. La meilleur amie de Camille est atteinte d’une maladie grave qui mets sa vie en danger. A l’heure où chacun choisit son orientation, réfléchit à son avenir, il est difficile de croire que pour Léa, il n’y a pas de futur.

    Et soudain tout change

    Entre rire et larmes ce roman n’est pas dans le patos. Malgré le contexte, c’est léger et ça fait du bien. Les répliques sont drôles et rappelle bien l’époque où nous étions adolescent (si si :) :) ). Bien sûr les grincheux diront que c’est plein de bons sentiments, c’est vrais mais c’est ça qui fait du bien. Des gens biens, qui font le bien autour d’eux, qui ne s’en sortent pas toujours mais qui affrontent comme ils peuvent la réalité, plutôt avec humour, ouf ça change des romans noirs de haine. Sans compter que sous ses airs anodins, ce roman cache de véritables leçons de vie. Ce roman de Gilles Legardinier est bien dans la même veine que ceux dont je vous ai déjà parlé (ICI, ICI, ICI et ICI Il est présenté ici en large vision publié par les éditions A vue d’œil. Moi je l’ai écouté enregistré sur CD MP3, lu par Séverine Cayron édité par Audiolib (dispo aussi à la Mdhm). Même si l’héroïne et ses ‘potes’ sont des adolescents, ce roman est destiné aux adultes et pas qu’aux grands adolescents. Testé avec bonheur par des adultes et des jeunes adultes (20 ans), à ne pas manquer.

    A lire très vite

    R LEG e

  3. Chaque année dans l’église de Kerimâki en Finlande, a lieu une session de formation d’anges gardiens. Après sa formation, Ariel Auvinen, ange débutant, aussi zélé que maladroit, est affecté à Aaro Korhonen, un homme en tous points respectable capable de s’occuper seul de ses affaires. Pourtant à force de vouloir bien faire, l’ange gardien Ariel Auvinen va mettre la pagaille dans la vie de Aaro.

    Les mille et une gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen

    Ce petit roman de Arto Paasilinna est assez drôle. Cet ange gardien qui essaye de faire de son mieux mais dont toutes les actions se retournent contre son protégé ou ses proches est assez agaçant par sa suffisance et son incompétence. “On dirait que le diable en personne me poursuit” soupir Aaro Korhonen, c’est vous dire ! Un petit livre pour adulte présenté ici en Large vision édité par Libra Diffusio.

    R PAA m

  4. Médecin, Thomas vit depuis des années dans un village perdu au fin fond de l’Inde lorsqu’il apprend par hasard que la femme qu’il a aimé mais quitté pour son désir d’humanitaire a une fille de 20 ans. 20 ans ! C’est exactement à cette époque qu’il a quitté sa compagne. Pas de doute Emma est sa fille. Accablé par la culpabilité, Thomas revient en France pour rencontrer cette fille qu’il ne connait pas. Mais comment faire pour apprendre à connaître celle dont il ne sait même pas si elle a déjà entendu parler de lui ? Thomas va devenir directeur d’une petite maison de retraite dans la ville où vit Emma. Les pensionnaires de cette étrange maison de retraite et leur infirmière, tout aussi atypique, vont aider Thomas dans sa quête.

    Quelqu'un pour qui trembler

    Version Audio

    Quelqu'un pour qui trembler LV

    Version Large Vision

    Devenir père, c’est avoir quelqu’un pour qui trembler. Mais suffit-il d’avoir un enfant pour être père ? Un roman plein de bons sentiments (ben oui en ce moment j’adore ça, ça fait tellement de bien !) de Gilles Legardinier. Rien n’est vraiment vraisemblable (à mon avis) mais on est pris par l’histoire et on suit avec plaisir le cheminement (rocambolesque) de Thomas. Les autres personnages ne sont pas en reste au niveau de l’originalité. On rit, on est ému …. Énervé aussi dans mon cas car je ne supporte pas le goût du secret :) . Bref c’est un bon roman présenté ici dans sa version audio lu par Fabien Briche (avec talent) publié par les éditions Audiolib sur un CD MP3, et en version Large Vision publié par A vue d’œil. Un roman dans la lignée de ceux de cet auteur à voir ICI, ICI et ICI pour adultes.

    A lire (ou écouter) très vite

    613 LEG

    R LEG q

    Edition du 25.01.17

    La version audio est retournée à la Mdhm

    Enregistrer

  5. Le major Pettigrew, archétype du gentleman à l’ancienne : raffiné, sarcastique et irréprochable, vit seul dans un cottage de la campagne anglaise. Veuf, ce n’est guère son fils, Roger, un jeune londonien ambitieux, qui pourrait le combler de tendresse. Mais, le jour où le major apprend le décès de son frère Bertie, la douce présence de Mme Ali, veuve elle aussi, va réveiller son cœur engourdi. Tout devrait les séparer, elle, la petite commerçante d’origine pakistanaise, et lui, le major anglais élevé dans le plus pur esprit britannique. Pourtant leur passion pour la littérature et la douleur partagée du deuil sauront les réunir. Ils vont, dès lors, être confrontés aux préjugés mesquins des villageois car le racisme ordinaire sévit partout. Et les obstacles seront pour eux d’autant plus nombreux que leurs familles s’en mêlent… (quatrième de couverture).

    La dernière conquête du Major Pettigrew

    Quand les traditions entrent en jeu, il n’est pas facile de se comprendre, entre père et fils, entre ‘gentleman’ et industriel, entre châtelain et villageois, entre anglais ‘pur souche’ et émigré. Ce roman de Helen Simonson est un hymne à la tolérance qui se lit avec plaisir. Présenté ici en deux volumes imprimés en large vision par les éditions A vue d’œil. Un roman pour adultes.

    R SIM d

    Enregistrer

  6. Un homme qui pour sortir du quotidien aime s’inventer des vies extraordinaires. Une femme qui veut croire à ces vies et qui elle-même ne conçoit la vie que comme une fête. Entre ces deux-là, un coup de foudre. Ils vont faire de leur vie un conte de fée régi par la fantaisie et le plaisir. Faisant fi des contraintes, ils entraînent dans leur sillage leur fils, émerveillé. Pourtant un jour la mère va aller trop loin. Et le père et le fils vont devoir composer pour que la fête continue.

    En attendant Bojangles

    Un livre à deux voix, celle du père qui n’est pas dupe de la folie dans laquelle ils vivent et celle du fils qui se laisse entraîner avec délice dans cette folie orchestrée par sa mère. Mais quand la folie s’installe véritablement, comment continuer à vivre dans l’insouciance ?
    Un étrange roman pour adultes de Olivier Bourdeaut proposé ici en très large vision par les éditions La Loupe. Ce roman a obtenu plusieurs prix, il est plébiscité par de nombreux lecteurs et pourtant je ne me suis pas spécialement laissée emporter par ce tourbillon de folie :) . A vous de vous y laisser prendre … ou non :) .

    R BOU e

  7. Juliette est infirmière en réanimation. C’est là qu’elle fait la connaissance de Roméo, un pompier qui vient d’avoir un grave accident. Son histoire la touche, elle va encourager le jeune homme qui élève seul sa jeune sœur en perdition. Entre ces deux-là, il se passe quelque chose ! Un lien auquel va bientôt mettre fin Laurent, le  compagnon de Juliette. En fermée dans son désir absolu d’avoir un enfant, Juliette est prête à tout accepter, même l’isolement progressif dans lequel la plonge Laurent à force de la dénigrer.

    Pars avec lui

    Un bon roman d’Agnès Ledig. Comme dans ces précédents romans (ICI), les protagonistes traversent tous des moments dramatiques mais ils s’en sortent toujours et finissent par trouver le bonheur. L’estime de soi et la maltraitance sont les principaux thèmes abordés ici. C’est facile à lire. Et même si c’est un peu convenu, on prend beaucoup de plaisir à lire cette histoire. Un roman pour adultes présenté ici en large vision publié aux éditions Gabelire.

    A lire très vite

    R LED p

  8. Clara est une jeune serveuse de 27 ans qui a choisi ce métier pour observer les gens. Elle aime imager leur vie. Elle est intriguée par ce vieux monsieur toujours élégamment vêtu qui vient tous les lundis déjeuner dans le restaurant. De lui, elle ne sait rien. Toujours seul, il paye en liquide et donc ne sait même pas son nom …. Alors elle invente tout en l’observant du coin de l’œil. Ce qu’elle n’a pas remarqué c’est que le vieil homme l’observe lui aussi de son côté. Cette jolie jeune femme au regard si triste le touche mais il n’ose pas l’aborder. Jusqu’au jour où ils vont enfin franchir le pas. Coup de foudre ! Elle découvrira en lui le grand-père qui lui manque et lui en elle une petite-fille qu’il n’espérait plus. Cette rencontre va les réconcilier avec la vie.

    Le vieux qui déjeunait seul

    Le poids du passé, du sien propre ou de l’héritage familial engendre chez chacun d’eux un profond mal de vivre. La rencontre de ces deux-là les conduira à comprendre qu’ils n’y sont pour rien, que les jouets de circonstances exceptionnellement dramatiques. Une rencontre libératrice qui leur permettra enfin de vivre normalement. Ce petit livre (128 pages en large vision !) est un hymne à la vie, à l’acceptation, à la tolérance. Un roman pour adultes de Léa Wiazemsky publié aux éditions Gabelire. Un livre facile à lire et qui fait du bien !

    A lire très vite

    R WIA v

    Enregistrer

  9. Elle s’appelle Julie. A 20 ans, elle est caissière dans un supermarché et élève seule son petit Lulu de trois ans. Ça fait longtemps qu’elle ne croit plus aux contes de fée entre son patron tyrannique qui abuse de sa position, les fins de mois difficiles et sa voiture au bout du rouleau. Paul a la soixantaine et sa femme vient de le quitter. Il est perdu dans ce supermarché où il fait ses courses seul pour la première fois depuis longtemps. A la caisse où il a oublié de peser les fruits, il est touché par Julie qui lui parait si triste. Il l’invite et contre toute attente, elle accepte. Il y a Jérôme, le fils de Paul, médecin, au fond du trou depuis qu’il a perdu sa femme. Entre tous ces gens une relation va naître. Saine, positive, qui fait remonter la pente aux uns et aux autres se soutenant tour à tour, jusqu’au drame ! Mais

    Ne baisse pas les bras tu risquerais de le faire deux secondes avant le bonheur

    proverbe arabe cité plusieurs fois dans le roman reste le fil conducteur de ce roman plein de bon sentiments.

    Juste avant le bonheur

    Ce roman d’Agnès Ledig est un hymne à la résilience, à l’entre-aide, à la compassion. Un roman qui se lit bien mais avec une boîte de mouchoirs (bien remplie :) ) à portée de main. Bien sûr on peut lui reprocher d’être truffé de bons sentiments mais c’est ce qui fait de cette histoire une comédie plutôt qu’un banal fait divers dramatique. Alors oui ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie mais tant pis. On peut toujours espérer que, si un jour on est au fond du trou, quelqu’un nous tendra la main. J’ai beaucoup aimé ce livre où l’amour de la vie est présent à chaque page. Un roman pour adultes publié en gros caractères aux éditions Gabelire.

    A lire très vite

    R LED j

    Rq: Je vous ai déjà présenté un livre de cette auteur ICI.

  10. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Comment sont-ils arrivés là ? D’où vient le sang qui macule le chemisier d’Alice et à qui est cette arme qui n’est pas la sienne et dans laquelle il manque une balle ? Beaucoup de questions. Et sur eux plane le spectre d’un tueur en série. Pourquoi cette mise en scène ?  Alice et Gabriel vont devoir faire équipe pour découvrir la vérité.

    Central Park

    Encore un bon Guillaume Musso avec des rebondissements pas toujours vraisemblables mais qui tiennent en haleine. C’est bien écrit, divertissant, facile à lire, d’autant que ce roman est présenté ici en large vision édité par Libra Diffusio. Un roman policier à ne pas manquer pour adultes et grands adolescents.

    A lire très vite

    Rx MUS