Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

Articles tagués ‘large vision’

  1. La libraire de la place aux Herbes à Uzès est à vendre ! Nathalie saisit l’occasion de changer de vie et de réaliser son rêve. Devenue passeuse de livres, elle raconte les histoires de ses clients en même temps que la sienne et partage ses coups de cœur littéraires. Elle se fait tour à tour confidente, guide, médiatrice… de Cloé, la jeune fille qui prend son envol, à Bastien, parti à la recherche de son père, en passant par Tarik, le soldat rescapé que la guerre a meurtri, et tant d’autres encore, tous vont trouver des réponses à leurs questions. (quatrième de couverture)

    La librairie de la place aux herbes

    “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es” est le sous-titre de ce roman. Des histoires tendres, drôles ou tragiques où les livres inspirent et aident à mieux vivre. Des tranches de vie. De belles histoires. Eric de Kermel raconte avec sensibilité et simplicité. Un roman pour adultes qui se lit facilement et qui fait du bien. Il est présenté ici en large vision édité par Voir de près.

    R KEL l

  2. Rose est une mère célibataire de 36 ans qui a consacré sa vie aux autres, à son père et sa sœur ainée d’abord puis à Baptiste, son fils unique. Le décès de son père et le départ de Baptiste de la maison bouleversent sa vie. D’autant qu’elle perd son emploi de nounou. La voilà embauchée comme dame de compagnie. Confrontée à une dame âgée un peu folle et à sa fille hyper snobe et méprisante, Rose ébranlée par sa brouille avec son fils se sent dépassée. Pas de doute, il va falloir qu’elle réagisse. Mais ce n’est pas si simple !

    Minute papillon

    J’ai entendu parler de l’auteur de ce roman, Aurélie Valognes, à la télé dans un reportage sur le salon du livre. Une auteure de best-sellers ! Tiens, je vais réserver ses ouvrages à la médiathèque. Et voici : Minute, papillon présenté ici en large vision par les éditions Libra Diffusio. Un petit livre facile à lire dans le genre ‘feel good book’ ou en français (je préfère !) ‘livre qui fait du bien’. Si l’histoire de Rose n’est pas transcendante, le roman se laisse agréablement lire. Les personnages sont un peu caricaturaux et on s’attend au dénouement mais on passe tout de même un bon moment. Un roman pour adultes, sans prétentions, à ne pas manquer :) .

    R VAL m

  3. Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est observer, autour d’elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d’éditions rares, l’étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu’au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue ; un pas de côté qui va changer toute sa vie. (4éme de couverture).

    La fille qui lisait dans le métro

    Une fille mal dans sa peau ne vit qu’à travers les livres jusqu’au jour où elle rencontre un homme qui est passeur de livres. Un être étrange qui va changer sa vie. Un livre peut-il changer le court d’une existence ?  Est-ce le message que veut faire passer l’auteure ? Ce court roman de Christine Féret-Fleury ne m’a pas du tout accroché. D’après le titre, je m’attendais à autre chose, plus léger, moins bizarre, moins plombant ! Bref, je n’y ai pas trouvé mon compte. Ce roman pour adultes est présenté ici publié par Libra Diffusio en large vision. A vous de vous faire une opinion.

    R FER f

  4. Elles étaient trois amies inséparables. Puis la vie les a éloignées. Il y a deux ans, le 21 janvier, Randi est assassinée. Aucune marque de défense, appartement nettoyé, nickel ! Aucun indice. Un an plus tard, le 21 janvier, c’est au tour de Jackie d’être assassinée. Même mode opératoire. “Cette année, c’est mon tour !” pense Charlie. Alors elle se prépare : entraînement à la boxe, au tire … Elle va même jusqu’à contacter l’agent D.D. Waren pour lui demander d’enquêter sur son futur assassinat. Cette dernière confrontée à une série de meurtres de pédophiles n’est pas réceptive à la demande de Charlie. Pourtant quelque chose l’intrigue dans l’histoire de la jeune femme, elle se demande si elle n’a pas raison d’avoir peur !

    Arrêtez-moi

    C’est nouveau roman de Lisa Gardner que je vous présente ici en Large vision publié aux éditions A Vue d’Œil. C’est l’inspectrice D.D.Waren qui est la principale enquêtrice. Le suspense est toujours au rendez-vous. L’horreur aussi avec la maltraitance aux enfants et le milieu des pédophiles. La description des moyens de traque de ces prédateurs fait froid dans le dos ! C’est un roman policier pour adultes qu’on ne lâche pas, comme les autres romans de Lisa Gardner que je vous ai déjà présenté dans les posts précédents.

    A lire très vite

    Rx GAR a

  5. Officier de police respecté, Tessa Leoni n’aurait pas supporté la violence de son mari et l’aurait froidement abattu de trois balles avec son arme de service. C’est la version qu’elle donne à l’inspectrice D.D.Waren. Mais si les coups qu’elle a reçu sont irréfutables, il y a un mystère que l’enquêtrice ne s’explique pas : la disparition de la fille de Tessa que sa mère aime par-dessus tout ! D’autant que Tessa reste évasive à ce sujet.

    Preuves d'amour

    Ce roman de Lisa Gardner se passe avant Famille parfaite (ICI) et donc Le saut de l’ange (post ci-dessous). Si vous voulez garder le suspens concernant le sort de Sophie, la fille de Tessa, je vous conseille de commencer par Preuves d’amour. Maintenant, on peut très bien lire ces romans dans le désordre comme je l’ai fait. Ça enlève un peu du suspens mais on reste tout de même captivé par l’histoire. Bien sûr, les ficelles sont un peu grosses (j’espère du moins que ce genre d’histoires ne peut pas arriver dans la vraie vie ! Quoique les Hommes sont tellement fous :( :( :( ) Bref, ce roman policier pour adultes, présenté ici imprimé en gros caractères par les éditions VDB, m’a beaucoup divertie. J’aime bien les romans policiers de Lisa Gardner :) .

    A lire très vite

    Rx GAR p

  6. Justin Denbe est à la tête d’une importante société de BTP. Libby sa femme, s’occupe de son foyer. Elle fabrique des bijoux de temps en temps. Leurs fille Ashlyn, quinze ans, est plutôt une ado tranquille. Chacun s’adore. C’est la famille parfaite ! Du moins en apparence. Car lorsque Liddy apprend que Justin la trompe, c’est la chute. Tout s’écroule ! Le couple essaye de recoller les morceaux pour ne pas détruire la famille idéale qu’ils ont bâtie mais un groupe d’hommes armés de Taser les enlève. Comment ont-ils pu rentrer dans leur maison super-sécurisée ? Comment connaissent-ils tous ces détails sur leur vie privée ? Que leur veulent-ils : une rançon ou les tuer ? La situation fait craquer la famille si parfaite et les secrets se libèrent. Tessa, détective privée mandatée par l’assurance, va enquêter.

    Famille parfaite

    L’histoire est principalement racontée alternativement par Liddy et par Tessa. Le suspens est garanti et nous tient en haleine, même si, chemin faisant, on a de forts soupçons qui nous font entrevoir le dénouement. En lisant le roman, on comprend que l’enquêtrice Tessa Leoni a déjà été au centre d’une précédente intrigue. Mais cela ne gène pas la compréhension de ce roman.

    Un très bon roman policier pour adulte de Lisa Gardner présenté ici en large vision publié chez A vue d’œil.

    A lire très vite

    Rx GAR f

  7. Brum est un chat. Spécialités : maladresses et catastrophes. Sa vie est faite de cascades et de désastres à répétition. Chris Pascoe, son maître qui nous raconte ses mésaventures, n’est pas en reste au niveau gaffes. Ni d’ailleurs sa petite fille de deux ans et demi : Maya !

    Le journal de monsieur chatastrophe

    Un livre vraiment drôle. Les situations sont cocasses et j’ai ri (et non pas juste souri :) ) de nombreuses fois … Et ce n’est pas si fréquent ! Chris Pascoe est un vrai conteur. il est bourré d’humour. Un roman présenté ici imprimé en large vision publié aux éditions La Loupe.

    A lire très vite

    R PAS j

  8. Janvier 1946. Londres se relève des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivain, est à la recherche d’un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges épistolaires, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde délicieusement excentrique – celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…). Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité. Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec d’autres habitants de Guernesey, découvrant l’histoire de l’île, les goûts de chacun, l’impact de l’occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Elle répond alors à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais. (quatrième de couverture)

    le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de paptates

    Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre intriguée par le titre. L’occasion s’est présentée mais je dois avouer que j’ai eu un mal fou pour rentrer dans l’histoire. J’ai bien fait d’insister car je me suis finalement attachées aux personnages. Sans compter que l’on apprend beaucoup de choses sur la vie dans les îles anglo-normandes pendant la seconde guerre mondiale. Il y a plein d’humour dans cette correspondance entre les différents personnages. Un bon roman pour adultes et grands adolescents de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows présenté ici en large vision publié par les éditions A vue d’œil.

    R SHA c

  9. Anita élève seule sa fille Emma. Elle a son boulot au supermarché du coin. Elle est indépendante. Mais le jour où Emma part pour l’université loin de chez elle, Anita se retrouve seule, désœuvrée, sans but ! Quoi faire de ses journées … vides ? Elle se rappelle que dans sa jeunesse elle rêvait de passer son permis moto. Et voilà qu’elle franchi le cap et s’inscrit. Elle va faire la connaissance d’un beau et jeune moniteur, de bikers, se lancer dans la l’organisation de la fête de la ville, et essayer de se rapprocher de sa mère qui perd la tête. Sans compter qu’elle va tomber amoureuse de son beau et jeune moniteur. C’est sûr, ça ne pourra pas durer comme le lui font remarquer ses amies ! Mais est-ce si sûr ?

    Le jour où Anita envoya tout balader

    La crise de la quarantaine, et des questions, des remises en questions et encore des questions ! Anita fait une sorte de bilan de sa vie passée, présente et future en ne sachant pas trop ce qui relève du rêve ou des possibilités éventuelles. Une sorte de crise de l’adolescence en quelque sorte :lol: . Une histoire sympa à lire (dans le style comédie) qui aborde aussi les relations mère/fille. Ça se lit bien et avec plaisir.

    Un roman pour adultes de Katarina Bivald, présenté ici en large vision, publié par Libra Diffusio.

    R BIV j

  10. Nathalie et François s’aiment. Mais un jour François est fauché par une voiture et meurt. Nathalie ne s’en remet pas. Elle vit automatiquement sans plus, s’étourdissant dans le travail. Les autres hommes ne l’intéressent pas. Jusqu’au jour où un employé insignifiant va, à son cœur défendant, la troubler. Lui-même, troublé ému, ne sait pas pourquoi une belle femme comme elle peut même juste jeter un regard sur lui !

    La délicatesse

    Roman sentimental pour adultes de David Foenkinos publié en large vision aux éditions A vue d’œil. Un roman distrayant, qui se laisse lire mais qui ne m’a beaucoup touché.

    R FOE d