Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

La fille qui lisait dans le métro

 

Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est observer, autour d’elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d’éditions rares, l’étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu’au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue ; un pas de côté qui va changer toute sa vie. (4éme de couverture).

La fille qui lisait dans le métro

Une fille mal dans sa peau ne vit qu’à travers les livres jusqu’au jour où elle rencontre un homme qui est passeur de livres. Un être étrange qui va changer sa vie. Un livre peut-il changer le court d’une existence ?  Est-ce le message que veut faire passer l’auteure ? Ce court roman de Christine Féret-Fleury ne m’a pas du tout accroché. D’après le titre, je m’attendais à autre chose, plus léger, moins bizarre, moins plombant ! Bref, je n’y ai pas trouvé mon compte. Ce roman pour adultes est présenté ici publié par Libra Diffusio en large vision. A vous de vous faire une opinion.

R FER f

 

Pas de réaction sur “La fille qui lisait dans le métro”

 

Répondre