Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

Archives de la catégorie ‘roman’

  1. Une ville minière aux environs de Pittsburg. La crise est passée par là et il n’y a plus beaucoup de boulot.  Mitch, Doug et Kevin sont amis. Trentenaires, ils galèrent un peu. Leur passe-temps favoris : la fumette ! Quand Mitch est viré de la grande surface où il travaille et que le restaurant où Doug est cuistot ferme, Kevin branche Mitch sur son activité de “promeneur de chiens” et Doug se lance dans la vente de médicaments. Pour enfin devenir riches, les trois compères décident de voler une Ferrari, puis de braquer un fourgon. Mais n’est pas voleur qui veut et entre embrouilles et gaffes, rien ne se passe comme prévu.

    Trois hommes, deux chiens et une langouste

    Trois paumés accro au cannabis rêvent leur vie. Ils se sentent minables et voudraient bien gagner de l’argent pour fumer tranquillement et aussi pour être enfin considérés autrement que comme des baltringues. Se lancer dans le vol semble être une bonne idée. Mais ces trois-là ne sont pas les as du crime ! Iain Levison nous raconte avec humour la dérive de l’Amérique profonde ! Le texte est présenté ici lu par Lionel Epaillard sur un CD MP3. Un roman pour adultes édité par CdL éditions.

    613 LEV

  2. Camille à trente-huit ans a tout pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Son travail l’ennuie, ces collègues la dénigrent. A la maison, ce n’est pas mieux. Elle est en conflit avec son fils, son mari est de moins présent, il ne la regarde même plus ! Alors quand elle rencontre Claude, routinologue, qui lui propose un accompagnement original pour l’aider a reprendre sa vie en main, elle n’hésite pas : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, elle va, pas à pas, reprendre confiance en elle, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

    Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

    Voici un roman facile et agréable à lire qui donne des clés pour mieux apprécier sa vie. Il propose des règles pour reprendre confiance en soit et reprendre sa vie en main. Plutôt qu’un livre technique sur le développement personnel, tel qu’on peut en trouver à la pelle et qui bien souvent ne sert pas à grand chose, ce roman fait passer de bonnes idées et techniques que l’on peut mettre (en partie) en pratique … ou pas. L’histoire en elle-même est cousue de fil blanc. Mais comme ce roman de Raphaël Giordano (à voir Ici aussi) est là pour donner la pêche, il ne pouvait en être autrement. Un bon roman feelgood/bienêtre pour adultes publié en large vision par les éditions La Loupe.

    A lire très vite

    R GIO t

  3. La libraire de la place aux Herbes à Uzès est à vendre ! Nathalie saisit l’occasion de changer de vie et de réaliser son rêve. Devenue passeuse de livres, elle raconte les histoires de ses clients en même temps que la sienne et partage ses coups de cœur littéraires. Elle se fait tour à tour confidente, guide, médiatrice… de Cloé, la jeune fille qui prend son envol, à Bastien, parti à la recherche de son père, en passant par Tarik, le soldat rescapé que la guerre a meurtri, et tant d’autres encore, tous vont trouver des réponses à leurs questions. (quatrième de couverture)

    La librairie de la place aux herbes

    “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es” est le sous-titre de ce roman. Des histoires tendres, drôles ou tragiques où les livres inspirent et aident à mieux vivre. Des tranches de vie. De belles histoires. Eric de Kermel raconte avec sensibilité et simplicité. Un roman pour adultes qui se lit facilement et qui fait du bien. Il est présenté ici en large vision édité par Voir de près.

    R KEL l

  4. Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients. Toute la journée le docteur Amine Jaafari, chirurgien israélien d’origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l’attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d’urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds : il s’agit de sa propre femme. Comment admettre l’impossible, comprendre l’inimaginable, découvrir qu’on a partagé, des années durant, la vie et l’intimité d’une personne dont on ignorait l’essentiel ? D’abord incrédule, Amine veut comprendre. Pour cela il va chercher à infiltrer les mouvement islamistes.

    L'attentat

    Grande question : connait-on vraiment la personne avec qui l’on vit ? L’épouse d’Amine a tout pour être heureuse : un mari aimant, une belle maison, des amis, un avenir radieux. Pourquoi alors a-t-elle choisi la mort ? Amine n’a rien vu venir. Lui qui a choisi la vie a tout prix ne peut admettre que son épouse qu’il aime par-dessus tout ai pu ainsi le trahir. Abattu, désorienté, il va essayer de contacter les corpuscules islamiste afin de comprendre comment sa femme a pu être embrigadée et poussée à l’acte ultime. L’auteur, Yasmina Khadra, nous propose sans concessions une vision du conflit israélo-palestinien. Chaque camp se croit dans son bon droit. Et les modérés là-dedans sont stigmatisés par les uns et par les autres. La haine sera-t-elle toujours la plus forte ?

    Un roman fort pour adultes présenté ici sous sa forme audio, lu par Henri Thomas sur six CD publié aux éditions Livrior.

    A ne pas manquer

    613 KHA

  5. Flora Dane a été enlevée et séquestrée pendant 472 jours par un routier psychopathe. Enfermée dans un cercueil, jouet sexuel, elle a perdu son identité pour devenir sa chose. Enfin libérée, Flora ne peut revenir à une vie normale. Chaque disparition de jeunes filles la plonge dans une sorte de rage. Elle a suivi un entraînement d’autodéfense poussé, des stages de survie, elle est prête à se défendre. Elle se lance à la recherche d’une fille disparue mais voila qu’elle se fait de nouveau enlever. Le cauchemar reprend ! Elle va faire appel à toutes ses nouvelles ressources pour s’en sortir.

    Lumière noire

    Une nouvelle enquête de l’inspectrice DD Waren, un des personnages favoris de Lisa Gardner. Encore un enlèvement, encore une séquestration. C’est le cheval de bataille de cette auteure ! C’est bien écrit, addictif et on a envie de savoir la suite. Un roman policier pour adultes édité chez Albin Michel.

    Rx GAR l

  6. On connaît tous ces gens qui pensent mieux que vous, qui vous agressent par leur supériorité, qui sont imbus de leur pouvoir ou vous abreuvent de conseils qui sont en réalité des ordres. C’est ce que Romane appelle la ‘burnerie’. Elle a créé une société pour aider ces gens (envoyés par leur entreprise, leurs proches ou parce qu’ils l’ont décidé) à changer de comportement. On va suivre une nouvelle ‘brochette de patients’. Romane va avoir fort à faire !

    Le jour où les lions mangeront de la salade verte

    A travers ce roman, Raphaëlle Giordano, nous donne les clés pour reconnaître et déjouer les pièges de la ‘burnerie’. Bien sûr, on sait dès le début comment l’histoire va se terminer. Mais on passe un très bon moment à lire ce livre délicieux. Et puis on s’amuse aussi à identifier ces manies dans notre entourage. C’est drôle ! Un livre qui fait du bien et qui ne demande plus qu’à être mis en pratique :lol: . Un roman pour adultes et grands ados édité par Eyrolles.

    A lire très vite

    R GIO j

  7. « Chez les Jardin, il fallait à tout prix devenir Mozart, Mickey ou Jules César, s’élever sans faire de chichis au rang de monarque ou périr jeune. Question d’élégance. Ou encore, surplomber le siècle en s’élevant au rang d’amant virtuose… ». A travers une savoureuse galerie de portraits (Le Zubial, Merlin, l’Arquebuse, le Nain Jaune…), Alexandre Jardin nous livre les secrets de sa drôle de tribu. Une famille hors normes dont l’héritage est parfois lourd à porter. Partagé entre l’admiration et l’angoisse, le jeune Alexandre a cherché à se montrer digne des siens tout en échappant à la folie. Il est finalement devenu écrivain. (quatrième de couverture).

    Le roman des Jardin

    Alexandre Jardin raconte l’histoire de sa famille :  une famille de “fous” comme il le dit lui-même. Le père Pasal dit “le Zubial”,écrivain, scénariste ; le grand-père Jean dit “Le nain jaune” haut fonctionnaire qui a fréquenté des hommes politiques de tous bords ; la grand-mère dite “L’arquebuse”, femme libérée et volage ; la mère Stéphane, femme libérée et la gouvernante “Zouzou”. Tous des “figures” ! Dans cette famille de la haute bourgeoisie,  il s’en passe de drôles de choses ! De quoi faire un véritable roman !

    Alexandre Jardin lit son livre en intégralité sur cinq CD édités par Lire dans le noir. Le texte est suivi d’un entretien avec l’auteur. Un livre pour adultes.

    613 JAR

  8. Michel, chercheur en biologie rigoureusement déterministe, incapable d’aimer, gère le déclin de sa sexualité en se consacrant au travail, à son Monoprix et aux tranquillisants. Une année sabbatique donne à ses découvertes un tour qui bouleversera la face du monde. Bruno, de son côté, s’acharne en une quête désespérée du plaisir sexuel. Un séjour au Lieu du Changement, camping post-soixante-huitard tendance new age, changera-t-il sa vie ? Un soir, une inconnue à la bouche hardie lui fait entrevoir la possibilité pratique du bonheur. Par leur parcours familial et sentimental chaotique, les deux demi-frères illustrent de manière exemplaire la société d’aujourd’hui et la quête complexe de l’amour vrai. (Quatrième de couverture)

    Les particules élémentaires

    Michel, scientifique brillant, conclu que l’espèce humaine est sur le déclin et qu’elle va être remplacée par une autre où l’amour n’aura plus lieu d’être et seul le plaisir charnel sera acceptable. Bruno est un homme mal dans sa peau (bon Michel aussi !) qui ne pense qu’à la branlette. En fait, ce livre n’est que branlette ! On a un aperçu caricatural de la vie au milieu du XXème siècle mais à part ça, trop de branlettes à mon goût ! Peut-être est-ce un livre pour les hommes ? Ou bien, ils ne pensent vraiment qu’à ça ? En tout cas, ils ne sont pas présentés à leur avantage, loin de là ! Bref, un gros bof.

    Ce roman pour adultes de Michel Houellebecq est présenté ici lu par Nicolas Briançon sur 2 CD MP3. Édité par écoutez lire.

    613 HOU

  9. Harry Bosch a pris sa retraite. Enfin c’est vite dit. Car s’il n’a plus l’insigne de policier, il ne peut s’empêcher d’enquêter. Il reprend une vieille enquête qui continue à le hanter : le crime non résolu d’Angela Benton une jeune assistante de production. Sauf que dès le début de ses recherches ‘On’ (des gens en haut lieu mais qui ?) lui intime l’ordre d’arrêter. Un braquage sur un plateau de cinéma, une enquêtrice du FBI qui a disparu, un billet numéroté du braquage retrouvé entre les mains d’un terroriste, les pistes se croisent, s’entremêlent. Sur les conseils d’un policier paraplégique après avoir reçu une balle dans une fusillade, sur l’insistance d’un autre amoureux de l’agent disparu et parce qu’il veut découvrir la vérité sur la mort de la jeune Angela, Harry Bosch s’entête.

    lumière morte

    Même si Harry Bosch, le héro fétiche de Michael Connelly n’a plus sa plaque de flic, rien ne l’arrête. Une enquête complexe, noire, pleine de rebondissement et de fausses pistes. Un roman policier pour adultes présenté ici en version audio publié par Livraphone. Le texte est lu par Eric Herson-Macarel. Je vous ai déjà parlé de cet auteur ICI.

    613 CON

  10. Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est observer, autour d’elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d’éditions rares, l’étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu’au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue ; un pas de côté qui va changer toute sa vie. (4éme de couverture).

    La fille qui lisait dans le métro

    Une fille mal dans sa peau ne vit qu’à travers les livres jusqu’au jour où elle rencontre un homme qui est passeur de livres. Un être étrange qui va changer sa vie. Un livre peut-il changer le court d’une existence ?  Est-ce le message que veut faire passer l’auteure ? Ce court roman de Christine Féret-Fleury ne m’a pas du tout accroché. D’après le titre, je m’attendais à autre chose, plus léger, moins bizarre, moins plombant ! Bref, je n’y ai pas trouvé mon compte. Ce roman pour adultes est présenté ici publié par Libra Diffusio en large vision. A vous de vous faire une opinion.

    R FER f