Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

J’aimais mieux quand c’était toi

 

Une femme sur un banc de la gare de l’Est en pleine nuit revoit les dernières 24 heures qui l’ont amenée là. Nelly est comédienne de théâtre, sa journée est entièrement aimantée vers le rôle qu’elle joue en soirée : la Mère de Six personnages en quête d’auteur de Pirandello. Ce soir-là quand débute la représentation, elle reconnaît au cinquième rang l’homme qui l’a quittée quelques mois auparavant, qu’elle aime toujours, et dont elle a refoulé jusqu’au nom. Prise dans le vertige d’une passion qui la broie à nouveau, l’actrice en elle s’affaisse et ne peut plus jouer. Amour et théâtre : l’engagement de soi, la passion, la peur, les sentiments paroxystiques viennent balayer le cours d’une journée superstitieusement réglée. Débutant par une longue dérive, le roman s’emballe dans un crescendo où les coups de théâtre, au propre et au figuré, s’entremêlent. (quatrième de couverture)

J'aimais mieux quand c'était toi

Bon voilà un ouvrage qui ne m’a pas apporté grand chose. La vie d’une actrice y est bien décrite avec ses doutes et ses peurs. Un roman pour adultes de Véronique Olmi lu par l’auteure sur un CD MP3 édité par audiolib.

613 OLM

 

Pas de réaction sur “J’aimais mieux quand c’était toi”

 

Répondre