Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

Articles tagués ‘roman-adolescent’

  1. “Le grand secret”, c’est l’histoire d’un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances telles que jamais un homme et une femme n’en ont connu de pareilles. C’est aussi l’histoire d’un mystère qui depuis 1955, a réuni, à l’insu de tous, dans une angoisse commune, par dessus les oppositions des idéologies et des impérialismes, les chefs des plus grandes nations. C’est ce “grand secret” qui a mis fin à la Guerre Froide, qui a été la cause de l’assassinat de Kennedy qui rend compréhensible le comportement de De Gaulle en mai 1968, qui a rendu indispensable les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin. C’est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde. (quatrième de couverture)

    Le grand secret

    Jeanne et Roland sont amoureux fou. Mais un jour Roland disparait dans des circonstances troubles. Jeanne va partir à sa recherche envers et contre tous. Parallèlement un savant indien visite les grands de ce monde. Après sa visite, ils vont tous se rencontrer et œuvrer dans un un seul but : garder le secret absolu sur la découverte. L’avenir de l’humanité en dépend. A cause de cette invention, la face du monde a changé. René Barjavel entretient le mystère, pas trop longtemps pour nous permettre de réfléchir avec lui. Vaincre la mort est-il synonyme de sagesse ? Un bon roman de science-fiction présenté ici enregistré sur un CD MP3 par Sylvère Santin. Pour adultes et grands adolescents, publié par les éditions Thélème. Ce livre n’est pas réservé aux amateurs de SF !

    A lire très vite

    613 BAR

  2. Janvier 2030 : la première fusée terrienne arrive sur mars. C’est le début de la conquête de la planète. Bien sûr l’accueil des terriens par les martiens n’est pas toujours celui qui est espéré par les équipages. Mais bientôt les fusées arrivent de plus en plus nombreuses. La cohabitation avec les martiens est-elle possible ? Comment les terriens vont-ils se comporter par rapport à ce peuple ?

    Bien sûr, on sait depuis l’écriture du roman que mars ne se présente pas comme cela mais ça n’a aucune importance. Le sujet n’étant de décrire à proprement parler les martiens mais plutôt de réfléchir sur notre société.

    Chroniques martiennes

    De janvier 2030 à août 2057, il s’en passe des choses, aussi bien sur terre que sur mars. En 26 chroniques, Ray Bradbury nous fait une caricature du comportement de l’Humanité (enfin quand je dis humanité … il n’y a quelquefois que peu d’humanité dans le comportement des colons).  Le mépris vis à vis de l’étranger, le racisme (inter-espèce et entre blancs et noirs), la religion et le péché, le respect des civilisations anciennes …. Il y a là-dedans des accents de colonialisme, de conquête de l’ouest, de guerres d’égo … Une sacrée critique de notre société que l’on serait bien inspiré de lire ou de relire et même d’étudier dans les collèges. Vu ce qui se passe dans le monde actuellement, une piqure de rappel ne semble pas inutile. Et pour cela, le roman de Ray Bradbury ne peut être que bénéfique !

    Présenté ici interprété par Hugo Becker sur un CD MP3 publié par les éditions Thélème ce roman classé en science-fiction (qui n’en est que le prétexte comme souvent dans ce genre littéraire) est destiné aux grands adolescents et aux adultes.

    A lire très vite

    613 BRA

  3. Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés. Monsieur Linh a tout perdu. Il partage désormais un dortoir avec d’autres exilés qui se moquent de sa maladresse. Dans cette ville inconnue où les gens s’ignorent, il va pourtant se faire un ami, Monsieur Bark, un gros homme solitaire. Ils ne parlent pas la même langue, mais ils comprennent la musique des mots et la pudeur des gestes. Monsieur Linh est un cœur simple, brisé par les guerres et les deuils, qui ne vit plus que pour sa petite fille. (dixit Stock, je n’ai rien à ajouter :) )

    La petite fille de Monsieur Linh

    Quel beau roman ! Racontée avec poésie et délicatesse la vie de Monsieur Linh n’est pourtant pas drôle. Une vie d’exil, d’errance et pourtant pleine d’espérance. C’est tellement bien écrit !!! Et bien interprété par Marie-Claude Moreau sur trois CD édités par CdL éditions. Un vrai plaisir avec une chute qui surprend (bien qu’il y ait des indices tout au long du récit). Un roman pour adultes mais aussi pour grands adolescents à ne pas manquer.

    A lire très vite

    613 CLA

  4. « Guide d’aveugle au chômage depuis qu’Alice a recouvré la vue, Jules s’est reconverti en chien d’assistance pour épileptiques. Il a retrouvé sa fierté, sa raison de vivre. Il est même tombé amoureux de Victoire, une collègue de travail. Et voilà que, pour une raison aberrante, les pouvoirs publics le condamnent à mort. Alice et moi n’avons pas réussi à protéger notre couple ; il nous reste vingt-quatre heures pour sauver notre chien. » (4ème de couverture).

    Le retour de Jules

    Voici les nouvelles aventures de Jules (le premier tome est ICI). J’avais tellement aimé cette première histoire  de Didier Van Cauwelaert que je suis partie avec beaucoup d’espoir dans cette nouvelle aventure. Même si on retrouve avec plaisir les héros du précédent roman avec, bien sûr, de nouveaux protagonistes, je n’y ai pas retrouvé la même intensité. C’est pas mal, mais je suis un peu déçue. Il n’en reste pas moins que c’est un bon livre, très court. Presque une nouvelle ou même un épilogue :) . Je le présente ici édité en large vision chez Libra Diffusio. Il est associé à la première partie et donc je ne peux que conseiller très fortement de lire les deux histoires (d’ailleurs la seconde n’a pas d’intérêt sans la première). Un roman pour adultes et grands adolescents.

    Deux tommes à lire très vite

    R VAN j

  5. Janvier 1946. Londres se relève des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivain, est à la recherche d’un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges épistolaires, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde délicieusement excentrique – celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…). Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité. Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec d’autres habitants de Guernesey, découvrant l’histoire de l’île, les goûts de chacun, l’impact de l’occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Elle répond alors à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais. (quatrième de couverture)

    le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de paptates

    Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre intriguée par le titre. L’occasion s’est présentée mais je dois avouer que j’ai eu un mal fou pour rentrer dans l’histoire. J’ai bien fait d’insister car je me suis finalement attachées aux personnages. Sans compter que l’on apprend beaucoup de choses sur la vie dans les îles anglo-normandes pendant la seconde guerre mondiale. Il y a plein d’humour dans cette correspondance entre les différents personnages. Un bon roman pour adultes et grands adolescents de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows présenté ici en large vision publié par les éditions A vue d’œil.

    R SHA c

  6. Un recueil de petits textes de Philippe Delerm comme il a l’habitude de le faire. Souvenirs de voyages en Italie, du quartier de la gare Montparnasse, et d’autres instants fugitifs de la vie.

    Le trottoir au soleil

    J’ai aimé la première gorgée de bière ICI avec ses moments simples, ses petits bonheurs. Ce livre n’est pas de la même trempe. Au mieux, je me suis ennuyée, au pire je ne n’ai pas apprécié certains textes que j’ai trouvé condescendants, voire méprisants envers les ‘non intellectuels’. Notamment le texte sur les lecteurs de Harry Potter et autres livres de divertissement. Faut-il avoir lu la Pléiade pour trouver grâce au yeux de l’auteur ? J’ai écouté ce texte lu par André Dussolier (et sa belle voix) sur 2 CD publié par Écoutez lire. Pour adultes et adolescents puisqu’il est signalé que l’écoute en classe est autorisée par l’éditeur.

    613 DEL

  7. La Métamorphose de Franz Kafka est un classique. Mais peut-être comme moi, vous ne l’avez pas lu. Alors vous pouvez l’écouter dans cette version intégrale enregistrée. Quelle étrange histoire que celle de Gregor Samsa. Ce voyageur de commerce qui fait vivre par son travail sa famille (les parents et la jeune sœur) se réveille un matin changé en cancrelat.Son corps est changé, répugnant. Mais il a toujours toute sa tête. Et s’il ne peut plus s’exprimer, il comprend tout. De son travail qui lui répugne mais qu’il accompli consciencieusement, il s’aperçoit qu’il n’obtient aucune reconnaissance ni de ses chefs, ni de sa famille. Il écoute son père, sa mère et sa jeune sœur (qui lui semble pourtant si dévouée) et ne sait plus s’il doit les haïr ou les excuser de les gêner par sa transformation. Il voudrait être aimé, l’est-il ? L’a-t-il été ?

    La Métamorphose

    Une critique de la société du début du XXème siècle lue par Daniel Mesguich sur deux CD publié par écoutez lire.

    613 KAF

  8. Il est vendeur dans un sex-shop. C’est somme toute Monsieur ‘Tout le monde’. Aussi qu’elle n’est pas sa surprise le jour de ses trente ans, quand Dieu lui apparaît et se met à lui parler. être ami avec un être omniscient, quelle aubaine. Surtout quand il rencontre Alice, la femme de sa vie, étudiante en psycho.

    Dieu est un pote à moi

    Au fil des pages, au fil des ans, la vie du héro se déroule. On vit avec lui les drames et les bonheurs de la vie. Il n’y a pas vraiment de questions de religions mais plutôt des réflexions sur la vie, sur le monde, sur la société. Un bon roman de Cyril Massarotto édité chez XO. Un livre pour adultes et grands adolescents facile et agréable à lire. (Je vous ai déjà parlé de cet auteur ICI pour 100 pages blanches).

    A lire très vite

    R MAS d

  9. Tibby, Carmen, Bridget et Lena sont quatre ados du même âge, copines pour la vie. Elles ont toujours passé leurs vacances ensemble. Sauf cette année où elles seront séparées pour la première fois. Avant de partir chacune de son côté, elles font un pacte sur un vieux jean. Un vieux jean peut-être, mais un jean magique puisqu’il va à merveille à chacune d’elles alors qu’elles sont aussi différentes physiquement qu’elles le sont moralement. Avec ce jean, elles vont vivre des moments forts qui vont bouleverser leur vie, leur routine, leurs convictions. Des moments qui vont les faire grandir !

    Quatre filles et un jean

    Un bon roman de Ann Brashares, pas tout jeune mais toujours d’actualité. Comme le Jean qui passe d’une fille à l’autre au fil des semaines, la narration passe de l’une à l’autre. On vit ainsi simultanément leurs aventures. Un bon livre pour adolescentes à partir de 12 ans. La version présentée ici est enregistrée sur 4 CD. L’histoire interprétée par plusieurs lectrices est dynamique et prenante. Un très bon roman à ne pas manquer. Edité chez écoutez lire.

    A lire très vite

    613 BRA

  10. Il est né la première année de 1900. Un marin l’a trouvé dans une boîte en carton posée sur le piano du Virginia, un bateau qui faisait escale à Boston. Certainement abandonné là par des émigrants pensant lui laisser une meilleure chance que leur misérable vie. Pris en charge par ce marin, il n’a jamais quitté le navire. A la mort de ce dernier, il s’est mis au piano, jouant une musique fantastique, une musique d’océan qui n’appartenait qu’à lui. Il a continué ainsi sans jamais mettre les pieds à terre. C’est un trompettiste, devenu son ami, qui nous raconte son histoire.

    Novecento  pianiste

    Ce monologue lu par Jacques Gamblin sur deux CD est un roman de Alessandro Baricco. Cette histoire s’apparente à un conte. On est entrainé, happé par cette étrange aventure. La musique D’Alexandros Markeas qui accompagne le texte y est aussi pour beaucoup. J’ai beaucoup aimé même si peut-être, certains préféreront le texte seul pour imaginer leur propre musique. Un vrai moment d’évasion que ce roman pour adultes et grands adolescents édité par écoutez lire.

    A lire très vite

    613 BAR