Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

La fille de l’exposition universelle

 

Julie Petit-Clou est une jeune fille pleine de ressource. Fille d’une voyante installée aux portes de l’exposition universelle de 1855, elle a de réels dons. C’est ainsi qu’elle voit en rêve l’assassinat d’une jeune femme. Le Lieutenant-colonel Ferrand est un proche de napoléon III. Sa femme vient d’être enlevée, elle lui sera rendue saine et sauve s’il assassine l’empereur. Avec l’aide de Julie, il va arpenter l’exposition universelle à la recherche des ravisseurs.

La fille de l'exposition universelle

Un superbe album de bande dessinées sur un scénario de Jack Manini avec des dessins de Etienne Willem. L’histoire est bien. Elle est prétexte à nous faire découvrir l’exposition universelle bien sûr mais aussi les tourments politiques de l’époque avec notamment les problèmes occasionnés par la colonisation de l’Algérie. Mention spéciale aux dessins de Willem. Une bande dessinée plutôt classique pour adultes et grands ados avec une partie purement historique à la fin de l’album. Édité par Bamboo dans la collection grand angle.

A lire très vite

843 MAN f

 

La petite fille de Monsieur Linh

 

Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés. Monsieur Linh a tout perdu. Il partage désormais un dortoir avec d’autres exilés qui se moquent de sa maladresse. Dans cette ville inconnue où les gens s’ignorent, il va pourtant se faire un ami, Monsieur Bark, un gros homme solitaire. Ils ne parlent pas la même langue, mais ils comprennent la musique des mots et la pudeur des gestes. Monsieur Linh est un cœur simple, brisé par les guerres et les deuils, qui ne vit plus que pour sa petite fille. (dixit Stock, je n’ai rien à ajouter :) )

La petite fille de Monsieur Linh

Quel beau roman ! Racontée avec poésie et délicatesse la vie de Monsieur Linh n’est pourtant pas drôle. Une vie d’exil, d’errance et pourtant pleine d’espérance. C’est tellement bien écrit !!! Et bien interprété par Marie-Claude Moreau sur trois CD édités par CdL éditions. Un vrai plaisir avec une chute qui surprend (bien qu’il y ait des indices tout au long du récit). Un roman pour adultes mais aussi pour grands adolescents à ne pas manquer.

A lire très vite

613 CLA

 

Les accommodements raisonnables

 

Paul Stem – toulousain, la cinquantaine – hésite. Entre une épouse (Anna) qui s’enfonce dans une profonde dépression et s’éloigne de lui chaque jour davantage et un père (Alexandre) dont le remariage scandaleux lui révèle soudain la vraie nature, il est tenté de tout abandonner. La proposition d’un studio de cinéma tombe à pic : quoi de plus providentiel qu’une année à Hollywood pour réécrire le scénario d’un film français afin d’en tirer un remake ? Embauché par la Paramount, Paul découvre un univers entièrement factice qui le renvoie à ses propres contradictions. Jusqu’au moment où, dans un couloir des studios, il rencontre Selma Chantz. Et sa vie bascule. Car Selma est le sosie parfait d’Anna. avec trente ans de moins… Après un détour par le comique (Vous plaisantez, monsieur Tanner (Voir ICI)) et l’inquiétante étrangeté (Hommes entre eux), Jean-Paul Dubois a écrit un grand roman sur l’illusion dont chacun de nous est la proie, tout en jetant sur son époque un regard lucide. On y retrouve le souffle romanesque d’ Une vie française. et le charme de ses héros, éternels adolescents écartelés entre leur amour de la vie et leur sens aigu de la culpabilité. (quatrième de couverture).

les accommodements raisonnables

Je suis dubitative sur cet ouvrage qui ne pas follement enthousiasmée malgré les clins d’œil à l’actualité qui sont savoureux.  A vous de vous faire une idée. Un roman pour adultes de Jean-Paul Dubois interprété par Marc-Henri Boisse sur un CD MP3 édité par Livraphone.

613 DUB

 

Boris Beluche prochainement en dédicace

 

Boris Beluche

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton invite Boris Beluche pour une présentation exceptionnelle de son livre « Colo-rieur à l’aquarelle » samedi 17 novembre de 14h à 19h.

Alors qu’il effectuait son service militaire au Sénégal en 1981, Boris Beluche a rencontré des aquarellistes venus coucher sur papier les couleurs de l’Afrique. C’est là qu’il a eu le déclic et depuis la passion ne l’a plus quitté. En parallèle de son métier d’instituteur, il a peaufiné sa technique en développant le côté humoristique des ses sujets. En 1988, première exposition à Savigny au milieu d’artisans. C’est là qu’Annie Goutelle remarque ses dessins et l’invite à participer au petit salon du Bassigny. Ensuite tout s’est enchaîné. Les expositions, les concours, les prix…. Et voici une nouvelle page qui s’ouvre avec ce livre dont Boris rêvait depuis quelques années. Il a choisi 72 aquarelles parmi sa production. Elles ont été mises en page par les élèves de la section des industries graphiques du lycée André-Malraux de Montereau-Fault-Yonne. Douze amis et fans, les ont illustrés par une trentaine de textes. Et Christian-Benoît Lannes, critique d’art qui a notamment publié un article sur Boris dans la revue Univers des arts il y a déjà 10 ans, a écrit la préface. C’est tout naturellement que Boris, habitant Heuilley-Cotton, présentera et dédicacera son ouvrage à la bibliothèque du village.

 

La chaîne du livre à travers une exposition et des livres géants

 

La bibliothèque a accueilli l’exposition ‘Comment un livre vient au monde’ et les Livres Géants aux mois de septembre et d’octobre. Si ces expositions prêtées par la médiathèque départementale de Haute-Marne étaient accessibles à tous, se sont surtout les élèves de l’école d’Heuilley-Cotton qui en ont bénéficié. Tous les jeudis, après avoir échangés les livres qu’ils peuvent emporter à la maison pour un peu de lecture, ils ont découvert la chaîne du livre, depuis l’élaboration de l’histoire jusqu’à la mise en place du livre dans la bibliothèque. Pour cela ils ont suivi la fabrication de l’album ‘Sous Le grand Banian’ de Jean-Claude Mourlevat illustré par Nathalie Novi et publié par les éditions Rue du monde. Ils ont aussi manipulé et feuilleté des livres géants si originaux et peu courants.

Livres géants

Des livres géants pas toujours faciles à manipuler, ici par les élèves de CE1  :)

Une autre façon d’appréhender les histoires : une séance de kamishibaï, avec les aventures de Renard à la Pipiliothèque. Grace à Renard, ils ont revu avec humour les règles élémentaires à respecter à la bibliothèque.

Kamishibaï

Les livres géants, le kamishibaï avec en arrière plan des panneaux de l’exposition

 

Monsieur Calme et l’Oiseau des Tempêtes

 

Instituteur à la retraite, Monsieur Calme a une grande passion : traquer les criminels. Le voilà comblé quand survient une série de crimes abominables. On retrouve des gens torturés, la main coincée dans une cocotte minute avant d’être achevés….

Monsieur Calme et l'Oiseau des Tempêtes

Jeux de mots, néologismes, émaillent le récit de Lionel Epaillard et apportent de bon moments. Si l’histoire est abracadabrante, le texte est savoureux. Ce texte est lu par l’auteur et Catherine Dartevelle sur 1 CD MP3. Or la lecture par instant chuchotée, puis parlée avec force ne m’a pas permis de comprendre toutes les subtilités du roman. En effet il m’aurait fallu écouter ce CD religieusement au calme ce qui n’a pas été le cas. Il y a donc des passages que je n’ai pas entendu, je n’ai donc pas compris grand chose à l’histoire. Et je n’ai pas envie de m’y atteler de nouveau :( . Donc a vous de tester ce roman (relativement court : 3h30) et de vous faire votre propre opinion. Un roman policier pour adultes édité par CdL éditions.

613 EPA

 

Crocodiles, tortues et écureuils : trilogie de Katherine Pancol

 

Les yeux jaunes des crocodiles, la valse lente des tortues, les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, une trilogie de Katherine Pancol. C’est l’histoire de Joséphine, une femme peu sûre d’elle. Universitaire férue de moyen-âge. Un jour, son mari la quitte pour une plus jeune et part élever des crocodiles en Afrique. Elle reste seule avec ses deux filles. Zoé la plus jeune est timide un peu gauche, très aimante. Hortense l’aînée, est plus jolie, plus froide et calculatrice et très déterminée. Joséphine a une sœur, Isis, très belle,  oisive qui ne sait quoi faire de sa vie. Il y a aussi la mère, Henriette, sèche méchante mariée par intérêt à Marcel Grobz entrepreneur amoureux de Josiane, sa secrétaire. Le décors est planté. Un jour Iris par défi se décrit en train d’écrire un roman. Or impossible pour elle d’arriver à quoique ce soit. Elle demande à Joséphine de l’écrire à sa place et de garder le secret.

les yeux jaunes des crocodiles la valse lente des tortues les écureuils de central park sont tristes le lundi

On suit la saga familiale à travers les trois tomes. Le premier donc : le rebondissement de Joséphine dans la vie et l’écriture du livre. On y voit comment une femme qui a tout pour être heureuse ne l’est pas (Iris), comment Joséphine doute et s’en sort, les affres de l’écrivain et la douleur d’être dépossédée de son travail. Dans le second tome, se sont toujours et encore les déboires amoureux de Joséphine. La déchéance d’Iris. La découverte de l’amour à l’adolescence. La méchanceté gratuite d’une mère. Dans le troisième tome, la difficulté de trouver l’amour et de le garder est toujours d’actualité. On suit davantage Hortense et sa quête du succès dans la mode. On suit aussi Joséphine dans sa quête d’un sujet pour un nouveau livre avec en parallèle la lecture d’un carnet intime racontant la rencontre entre un “Petit jeune homme” et une star internationale : Cary Grant.

Trois tomes. Les deux premiers lus par Marie-Eve Dufresne sur deux fois deux CD MP3 et le troisième lu par Christine Pâris sur trois CD MP3. Le tout édité par Audiolib. Un bon roman, surtout les deux premiers. Le troisième s’envole dans l’ésotérisme avec Junior, enfant surdoué réincarnation d’Einstein, et Henriette qui s’essaye à la sorcellerie. Sans compter les rabâchages incessants et les digressions sans fondement (tel le château en Écosse, passage très long pour justifier la quête du père par Gary l’ami d’Hotrense). Deux CD auraient largement suffi ! Donc voilà, ce fut long. Très long. Et puis d’un coup : pop ! Tout semble s’arranger et ça s’arrête. Comme ce n’est pas la première fois, on reste un peu sur sa faim.

Donc pour entamer cette trilogie mieux vaut prévoir du temps ! (19h + 20h20 + 27h). Des romans pour adultes.

613 PAN

 

Demain les chats

 

C’est la chatte Bastet qui raconte cette histoire. Elle qui voudrait amorcer le dialogue inter-espèce. Elle rencontre le chat Pythagore. Un chat de laboratoire qui a une clé USB greffée dans le cerveau. Cette clé lui donne accès à Internet et lui permet d’accéder au savoir. Ça se passe dans quelques années. La guerre est déclarée. Les religieux exterminent les scientifiques. Une nouvelle forme de peste, réfractaire à tous les médicaments possibles, se propage décimant la population. Les rats pullulent et veulent prendre le pouvoir. Les chats et les Hommes pourront-ils s’entendre pour se défendre et sauver l’humanité ?

Demain les chats

Un roman d’anticipation de Bernard Werber qui explique l’histoire des chats à travers les siècles. Il montre la montée de la haine, du terrorisme, à travers les yeux de la chatte Bastet qui ne comprend pas tout mais est avide d’apprendre. Un roman de mise en garde. Il y a bien sûr des exagérations mais on apprend plein de choses. Un roman pour adultes publié par Albin Michel.

Rsf WER d

 

Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre

 

La « Loi de Murphy », ou « Loi de l’emm…bêtement maximum », nous guette nuit et jour, et dès le petit déjeuner : vous lâchez votre tartine ? Elle tombe du côté du beurre. Le reste de la journée n’est guère plus brillant : Vous choisissez une caisse au supermarché ? Cette queue n’avancera plus. Vous portez un colis dans chaque main ? Votre nez se met à gratter. Vous sortez du Salon pendant un match de foot ? C’est là que Votre équipe favorite marque son seul but. Renseignez-vous autour de vous. Parents, amis, et même ennemis : nous sommes tous des victimes. Grâce à ce livre, vous connaîtrez enfin les ressorts secrets, et très scientifiques, de cette loi implacable et universelle… (quatrième de couverture)

Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre

La Loi de Murphy ! Tout le monde a subi cette loi un jour ou l’autre. Voici quelques explications scientifiques simples et plaisantes qui enfin nous libèrent de cette malédiction ! Euh….. Enfin non. On continuera à prendre la mauvaise file d’attente. Et la tartine tombera toujours du côté du beurre (à moins de la lâcher du deuxième étage, ce qui n’est pas très pratique pour petit-déjeuner :lol: ). Mais on saura pourquoi :lol: . Ce texte de Richard Robinson est présenté ici en version audio lue par Eric Pierrot sur 2 CD  publiée par audiolib.

655 ROB

 

Jusqu’à ce que la mort nous sépare

 

Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d’une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts. Mais deux ans après le mariage, elle découvre l’horreur : son époux a assassiné, dans des circonstances effroyables, plusieurs femmes. Tess n’a d’autre choix que de le dénoncer à la justice.  En attendant d’être jugé, Jim est placé dans un quartier de haute sécurité. Le jour où, tuant deux gardiens, il parvient à s’évader, il n’a plus qu’une idée en tête : retrouver celle qui l’a trahi.  Et lui rappeler qu’ils sont unis, quoi qu’il arrive, jusqu’à ce que la mort les sépare… (quatrième de couverture)

Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Que se soit Tess ou J.T. Dillon, l’ex-marine chez qui elle se réfugie pour chercher de l’aide ou même de Marion, la sœur de J.T., policière accomplie et impitoyable, tous ont eu une enfance difficile d’enfants battus et victimes d’inceste. Tous pourchassent leurs démons. Quand à Jim, psychopathe froid et calculateur, il connaît bien les rouages du système policier puisqu’il en fait partie et n’a aucun mal à déjouer tous les pièges qui lui sont tendus, semant les cadavres derrière lui.

Ce premier roman de Lisa Garner annonce les thèmes qui seront récurant dans sa production littéraire : l’enfance maltraitée, même si ici il n’y a que des adultes en scène. Un bon roman policier pour adultes publié aux éditions de l’Archipel.

GAR Rx j