Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

Archives du 14 juin 2017

  1. Gaspard de Ronsard participe a un jeu de téléréalité : Un jour j’irai à Shanghai avec toi (genre de Pékin express) dans le but de retrouver ses parents disparus au Vietnam. Suite à un accident où il se casse les deux jambes, il est recueilli par par une femme acariâtre, chef de son village reculé dans les montagnes, complètement coupé du monde. A Paris, c’est la panique à la chaîne de télévision. Sans compter sur la mère adoptive de Gaspard qui va tout faire pour le retrouver. On passe allègrement du village perdu au nord Vietnam, à Paris, sans oublier les flash-back racontant la vie d’Hubert, le compagnon (décédé) de My Hiên la chef du village.

    Gaspard ne répond plus

    Les destins se coupent et se recoupent. Un peu trop à mon avis ! Entre la face cachée cynique de la téléréalité, la lutte d’une femme contre le progrès pour protéger son peuple, la vie d’un homme somme toute banale, on passe de l’un à l’autre avec des interconnections un peu trop grosses ce qui m’a dérangée. Ceci dit, le roman de Anne-Marie Revol publié chez JC Lattès est tout de même agréable à lire et on passe un bon moment. Pour adultes.

    R REV g

  2. Pendant plusieurs années, Bernard Giraudeau a couru le monde sans cesser d’écrire à son confident paralysé, Roland, le ” marin à l’ancre “. Il lui a ainsi offert de participer à ses voyages, ses aventures cinématographiques et théâtrales, ses rencontres et émerveillements de grand voyageur. Dans la lignée des écrivains voyageurs, Bernard Giraudeau, fort d’un style tout à la fois brutal et lyrique, invite l’auditeur à un voyage imaginaire où l’on ressent la sensualité des paysages, la beauté des femmes, la chaleur de l’amitié. Une heure d’une correspondance poignante et, pudique, une heure de voyage sur des rythmes sud-américains d’Osvaldo Torres. (Sic la quatrième de couverture).

    le marin à l'ancre

    Pas tout récent cet ouvrage lu par l’auteur : Bernard Giraudeau, sur un CD publié par les éditions naïve. Des lettres de Bernard Giraudeau à Roland, son ami tétraplégique qu’il fait voyager à travers lui. Une correspondance à sens unique puisque l’on n’a pas les réponses de Roland. Des lettres d’homme, quelques fois crues. Un témoignage pour adultes. Outre la belle voix de l’auteur, je n’ai pas trop accroché.

    613 GIR