Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

1984

 

De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée. (Quatrième de couverture)

1984

On a tous plus ou moins entendu l’expression “Big Brother” concernant la prolifération des caméras dans les rues des villes. Mais 1984 est bien plus que cela. La surveillance et la délation même au sein des familles est une loi, que dis-je, un réflexe bien ancré chez tous les habitants d’Océania. Mais pire, l’histoire change au gré des envies de Big Brother. Elle est réécrite systématiquement pour la rendre conforme aux objectifs du gouvernement. “L’esclavage, c’est la liberté. La liberté, c’est l’esclavage”. “L’ignorance, c’est la force” et si le ministère de la pensée dit que 2+2 font 5, alors, 2+2 font 5. Et il est même inconcevable de croire encore un instant que ce n’est pas la vérité.

George Orwell décrit dans ce livre un monde terrible qui m’a fait penser à la Corée du Nord d’après les documentaires que j’ai vu sur le sujet. La libre pensée n’existe plus, l’histoire est remaniée …. Mais peut-être, à notre insu, vivons-nous déjà dans un monde qui s’approche de celui dans lequel vit Winston ! J’en ai froid dans le dos !

1984 est présenté ici lu par Christian Gonon sur deux CD MP3, publié par écoutez lire. Si ce roman de science-fiction pour adultes est un classique, c’est parce qu’il n’est pas anodin. Il amène à une réflexion poussée sur le totalitarisme, entre autre ….

613 ORW

 

Pas de réaction sur “1984”

 

Répondre