Bibliheuilleycotton : Le Blog

La bibliothèque d’Heuilley-Cotton au fil des pages…

 

Je porte la culotte / Le jour du slip

 

Coco, C’est l’heure, debout ! Tout semble normal au début de ces deux histoires. Mais ça tourne vite au cauchemar pour Corinne et Corentin. En effet dans Le jour du slip, Corinne se réveille dans la peau de Corentin et dans Je porte la culotte, c’est Corentin qui se réveille dans la peau de Corinne. Le pire, c’est que personne ne s’aperçoit de rien ! Alors, les premières déconvenues passées (dans les toilettes, hilarant !) Il faut bien se résoudre à accepter l’inévitable : Il faut aller à l’école ! Mais ni la maîtresse de CM1, ni les copain(e)s ne aperçoivent de rien. Mon Dieu ! Comment se comporter quand on est une fille ? Pas question de mettre une frite à son meilleurs copain. D’ailleurs dans la cour les filles et les garçons ne se mélangent pas. Et une fille, ça ne s’assoit pas à côté d’un garçon en classe ! Mais quand on est un garçon, il faut bien comprendre qu’un coup de pied ou une frite (justement) c’est une preuve d’amitié ! “Et pis aussi les garçons ça pleure pas” !

le jour du slip, je porte la culotte

Deux histoires dans un livre, deux points de vue RECTO/VERSO. Je porte la culotte est un une histoire de Thomas Gornet. Le jour du slip est de Anne Percin. C’est drôle et plein d’humour. Ça aide comprendre les codes qui règnent dans la cour de récréation mais pas que, puisque les adultes se comportent aussi différemment suivant s’ils pensent s’adresser à une fille ou à un garçon.  Ses deux romans tête-bêche, sont publiés dans la collection Boomerang aux édition du Rouergue. C’est facile à lire, et ça plaira aussi bien aux filles qu’aux garçons :lol: .  A partir de 8 ans.

A lire très vite

ER GOR j

 

Pas de réaction sur “Je porte la culotte / Le jour du slip”

 

Répondre